-= Le Forum du Club Aéromodéliste de Courcelles-les-Montbéliard =-


    F16 Tiger-meet ou Phénix?

    Partagez
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Avec des ailes c'est mieux

    Message  Damien25 le Dim 5 Mai 2013 - 0:34

    Après le fuselage, les ailes !

    Après quelques montages à blanc et diverse vérification, tout est prêt pour le collage des ailes.

    Le calage sur le chantier doit être propre car d'origine, les ailes se montent avec un dièdre positif, et moi je veux un intrados plas (dièdre trés légèrement négatif...).

    Etant a peu près sûre de mon coup, j'y suis allé directement à l'EPOXY 5 minutes. Évidemment le fuselage est protégé avec du scotch papier 'juste appuyé' pour ne pas risquer de retirer la peinture en l'enlevant...

    Après collage, je laisse les pinces 'd'incidence' pendant au moins 2 heures pour garantir une polymérisation dans la bonne position !



    Une fois sec, je n'ai pu résister à un petit montage à blanc de la dérive et du cockpit pour le faire une idée bounce :



    On reprend le boulot : J'ai installé un longeron carbone (4x3mm) sur toute l'envergure à l'intrados.

    J'ai finalement décidé de passer les fils de l'éclairage dans ce longeron, au travers de 2 oblongs au niveau des feux de position et d'un grand oblong dans la partie centrale.

    En partie centrale, j'ai renforcé au niveau de l'oblong le tube carbone par un tube alu de 5x4mm collé à l'epoxy : ça devrait permettre de ne pas délaminer le carbone...





    La saignée dans les ailes est d'abord faite par 2 incisions au cutter, avant de finir de creuser avec un bout de papier de verre collé sur la tranhe d'une planche de 3mm :



    Le longeron est ensuite collé à la résine époxy lente fortement chargée de microballon. Les bords de la saignée sont masqué à l'adhésif papier et le microballon est lissé sous l'aile pour ne pas avoir d'aspérité autour du tube.

    Après ça il faut que je passe au stab, à la peinture, aux multiples soudures... y'a encore du taf !

    Bonne nuit et bons vols,

    Damien
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    I'm back !!

    Message  Damien25 le Jeu 13 Juin 2013 - 23:49

    Bonjour à tous,

    Après pas mal de temps à bosser dans la baraque et à me déplacer, me revoilà pour la suite du montage du F16...

    Comme vous l'avez vu précédemment, les fils des feux de position passent dans le longeron. Pour faire les choses proprement et 'tranquiliser' le flux, j'ai en partie noyé les fils dans une petite 'palette' profilée dans la tuyère :

    " />

    [img][/img]

    Les fils sont ensuite relié à une seule et même prise, en faisant une épissure :

    [img][/img]

    [img][/img]

    Après celà, j'installe la flash ligth sur le dos de du fuselage :

    [img][/img]
    [img][/img]
    Et après, je commence à ordonner les choses dans la veine d'air pour tout faire rentrer :

    [img][/img]

    [img][/img]
    Et là, il y a plusieurs remarques à faire !
       1/ Je suis alimenté en 4S. Tout l'éclairage et la Post Combustion sont alimentés en direct via un UBec 12V. J'ai donc soudé celui ci directement sur les cables d'alimentation du variateur...
       2/ Il y a déjà du monde et pourtant aucun cable de servo n'est présent affraid... C'est pour celà qu'il y a la petite prise MPX verte, qui me sert à démultiplier les masses et le + à tous les servos. Seul le fil de signal des servos et le variateur (pour l'alimentation) seront reliés au récepteur.

    Après celà, je commence à positionner les servos. Ceux du stab avait du jeux : je les ai remplacés par des GWS Naro+ HP : Ils font 1g de plus, mais plus rapide et plus puissant et pas de jeux :

    [img][/img]

    Les numéros correspondent aux voies sur le récepteur. J'ai un servo par gouverne pour le stab et les ailerons pour pouvoir tout mixer dans tous les sens !
    Les servos sont collés à la résist' à tout. Je pense ajouter un adhésif peint pour les rendre plus discrets...

    Même traitement pour les ailerons :

    [img][/img]

    Mon modèle allant plus d'une fois et demi plus vite qu'à l'origine, toutes les commandes sont refaites plus sérieusement. La commande d'aileron étant trés courte, je me contente de CAP 2mm avec des chapes à boule...

    Moi j'ai encore pas mal de soudures à faire !

    Sur ces paroles, bon vols !
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Ca soude, ça soude...

    Message  Damien25 le Ven 21 Juin 2013 - 0:08

    Bonjour à tous,

    L'installation radio continue...
    Comme je l'avais dit, les servos sont alimentés en directe via le BEC du variateur, sans passer par le récepteur... Voilà à quoi ressemble le branchement :

    " />

    Les masses et + sont démultipliés tandis que les fils de signal sont ordonnés / prolongé pour aller rejoindre le récepteur à l'avant.
    Pour faire passer tout ça, j'assemble les fils avec quelques morceaux de gaine thermo.

    J'ai un peu chamboulé les codes couleurs, puisque l'une des nappes noir / jaune / rouge emmène en fait les signaux de 3 servos (1 fil volant rouge et là pour le 4ième).

    Voilà le 'toron' une fois ordonné :

    " />

    Après celà il faut sortir les petits doigts, les petites pinces, bout de cap, ficelle et beaucoup de patience pour tout faire cheminer vers l'avant sous le renfort :

    " />

    Suit immédiatement après la réalisation des prises de servos. Pour ce faire, je cumule sertissage et soudure pour assurer une liaison fiable.

    " />

    On peut voir sur la photo :

       1/ Le cable de la post-combustion (3 fils, noir, rouge, blanc)
       2/ Le cable du variateur (3 fils, noir, rouge, jaune)
       3/ Le cable de l'inter piloté pour les lumières (3 fils, noir, rouge, jaune)
       4/ Les 4 fils 'seuls' sur prise de servos pour les signaux des 2 servos de stab et des 2 servos d'aileron
    Manque plus que le servo de dérive et c'est complet (8 voies)


    Avec le montage à blanc du récepteur, ça donne ça :

    " />

    Le nombre de fils réduit et le fait de les avoir ordonné rend ça relativement propre...

    La bonne surprise, c'est qu'en branchant tout, tout marche comme prévu ! je vous ferai bientôt une petite photo des éclairages !

    Je peaufine tout ça et après je collerai dérive et stab, pour préparer toute les tringleries et attaquer la déco... Je tiens le bon bout !

    Bon vols à tous, à bientôt et merci à ceux qui suivent ce post (déjà 140 consultations !)
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Et la finition ?

    Message  Damien25 le Mer 26 Juin 2013 - 23:04

    L'essentiel est en place !

    Je peaufine l'installation du récepteur pour placer les antennes à 90° l'une de l'autre. J'ai donc collé 2 gaines à l'epoxy + microballon. L'une des gaines a été coudée à 90° pour pouvoir facilement installer l'antenne à l'intérieur :

    " />

    Ensuite je repasse à l'arrière : J’arase mon 'trust-tube' à 3mm de la sortie : encore une fois, celà permet d'améliorer le rendement en limitant les phénomènes de succion en périphérie de tuyère avec un décollement propre des filets :

    " />


    Pourquoi moche ?

    Bon, Ce F16 est une mousse. Les proportions sont assez mal respectées, la dérive et 2 fois trop grosse, les trains ne sont pas au bon endroit, les bords de fuite sont 20 fois trop épais, les missiles trés approximatifs, les stabs non-pendulaires, les lignes de structures trop marquées...   ... ... En bref, il ressemble à Alain Deloin quoi !

    Mais je vais quand même faire mon possible pour le faire ressembler à qqch, donc :
      - Décoration du 31ième squadron pour le Tiger meet de 1992
      - Dérive repompée sur un model slovaque du tiger meet

    Après il faut prendre son mal en patience => J'ai tout fait à la main :
      - Les ailes sont repeintes au rouleau mousse avec de la peinture acrylique du brico du coin
      - La tête de tigre a entièrement été peinte à la humbrol (CF début du post)
      - L'inscription tiger, faite à la humbrol au pinceau (photo à venir...)
      - Les bandes du tigres sont faites au pinceau (acrylique pour le noir, mélange de Humbrol pour avoir le bon gris)

    Tout ce petit monde est positionné 'a peu près' comme sur l'original, en compensant les écarts de forme... ça donne ça :

    " />

    " />
    " />

    " />

    " />

    Même si ça m'a fait un peu mal au cœur, j'ai peint toutes les zones techniques apparentes : servos, support de train, ... ça rend tout ça plus discret.

    Au final, ça m'a pris 8h sur la dérive et 12h rien que pour les zébrures !

    Quand je vous dit que je suis lent !! mais au moins, ça commence à ressembler à quelque chose !

    Il me reste encore à installer les commandes de servo et le servo de dérive qui est équipé d'un palonnier 'sur mesure' pour commander dérive et roulette de nez en même temps.
    Le cockpit est à reprendre aussi car mal collé d'origine et des retouches de peintures sont à faire. Bref, j'attaque la phase ou tout semble presque fait mais où il reste encore 1000 petits détails à traiter...

    Aller, j'y retourne. Bon vols à vous !
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Ca ne fini pas de ne pas en finir !

    Message  Damien25 le Mer 3 Juil 2013 - 21:40

    Bonjour à tous,

    Je continue donc à finir toutes ces petites choses de rien du tout qui prenne au global un temps fou !

    La verrière :


    Ayant charcuté l'avant du fuselage pour caser mes grosses batteries, la verrière ne tient plus. J'ai donc glissé une CAP de 2mm dans la verrière (collée à l'EPOXY 90s). Avant de la coller, je l'ai laisser dépasser de 2mm pour marquer le fuselage.

    Le fuselage, lui, reçoit un tout petit bout de gaine de commande plastique (bouché avec un morceau de balsa pour éviter de le remplir de colle). Une feuille plastique est enfliée autour de la CAP et le tout est mis à sécher 'en place' pour être certain que tout tombe pile-poil :

    " />

    A l'avant, J'ai décaissé 4 logements (2 sur la verrière et 2 sur le fuselage) pour loger des petits aimants fort, collés également à l'EPOXY 90s :

    " />
     
    Commandes :

    Toutes mes commandes sont finalisées :

    Côté stabilisateur, c'est du simple : baionette côté servo et chape métallique côté guignol.
    La commande est en acier 2mm, renforcée avec un tube carbone 3x2mm :

    " />

    Pour la dérive, l'axe de rotation étant incliné, c'est chape à boule obligatoire. Le tout est fixé via un adaptateur fileté, soudé sur la CAP 1mm qui passe dans une gaine plastique.

    La gaine est peinte aux couleurs du tigre : c'est plus discret !

    " />

    Ailerons : là c'est simple, une CAP de 2mm, filetée aux 2 bouts (il faut la détremper avant sinon c'est la filière qui fait le saut !) avec des chapes à boule des 2 côtés. Vu la longueur, ça n'est pas prêt de broncher.

    " />

    Avec tout ça il faut encore s'occuper de la roulette de nez : là j'ai recours au système proposé dans le kit, mais recustomisé par mes soins. Ce système est trés astucieux et éfficace. Il faut juste garantir que la CAP qui est en prise sur la roulette de nez n'arrive jamais proche des 90° par rapport à la rainure, sinon il y a risque de blocage du servo !
    Pour assurer le coup, j'ai ajouté 2 morceaux de gaine plastique fendue qui limite mécaniquement la course de la CAP dans la fente.
    Au final, ça fait un système simple, léger, efficace, facile à mettre en oeuvre et sans jeu !

    " />


    Après tout ça, il faut encore programmer la radio et là il y a un peu de taf. Pour les atterrissages, je vais coupler la profondeur aux ailerons pour améliorer le contrôle en roulis à basse vitesse. Celà est couplé à un abaissement des ailerons en volet avec une limitation de la course vers le bas (pour ne pas décrocher) et une compensation à la profondeur. La compensation à la profondeur est indexé sur un des sliders AR de la T12FG pour pouvoir faire le réglage 'in situ' lors des premiers vols...



    Lumière !

    Maintenant que tout est branché, on peut voir si le système de lumière fonctionne :

    " />

    Avec la post-combustion :

    " />

    Pour mémoire, les diodes de la Post-Combustions sont pilotées par un vieux controleur 'brushed' indexé sur les gaz avec une courbe multipoint pour faire 'flasher' la PC lors de l'allumage comme ça le fait sur les vrais ;o))

    En tout cas, ça ne manque pas de luminosité :

    " />

    Avec la vue des trains (j'ai repeint les jantes en gris métal pour les rendre plus discrètes vu que le train n'est pas rentrant...)

    " />

    En l'état, avec batterie et turbine, je suis encore en dessous des 1500g (1475g pour être précis...).

    Aller, il faut encore que je colle quelques stickers, que je finalise la programmation, que je fixe de manière définitive la turbine (en vérifiant qu'elle tourne dans le bon sens !), que je peigne les missiles et que je les protèges en dessous, que je peaufine le centrage, bref, encore de quoi m'occuper pour un petit moment !

    Bonne construction et bons vols à tous !!!
    avatar
    Gerard25

    Messages : 570
    Date d'inscription : 05/03/2013
    Age : 68

    Re: F16 Tiger-meet ou Phénix?

    Message  Gerard25 le Jeu 4 Juil 2013 - 15:17

    Superbe réalisation que ce F16

    L'éclairage doit faire une effet "bœuf" quand il fait sombre
    A tester lors d'un vol de nuit

    J’espère le voir dans son élément bientôt
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Ca sent la fin (ou le début !?) ...

    Message  Damien25 le Lun 15 Juil 2013 - 23:02

    Bonjour à tous,

    Je vais commencer par vous remercier de suivre le sujet avec bientôt 200 consultations !

    Pour mon p'tit F16, ça commence sérieusement à se terminer... Histoire de me libérer pour reprendre le Spit et un avion Hello Kitty aussi pour ma fille de 3 ans qui m'en réclame un !!

    Revenons au F16 :

    Vous avez vu précédemment les feux de position sous les ailes : J'ai décaissé l'aile pour intégrer les diodes dans l'épaisseur de l'aile...
    L'aspect fini de tout ça ne me plait guère : en plus c'est proche du saumon et j'ai un peu peur que ça n'arrange pas le comportement à basse vitesse (même si à basse vitesse il sera certainement au sol ;o) ).

    Bref, finalement j'ai décidé de recoller une pastille circulaire pour lisser l'intrados de l'aile dans la zone. Pour celà, j'ai découpé dans une feuille de transparent un peu épaisse (2/10ième ??) en laissant 4mm de débord par rapport au décaissé.
    J'ai ensuite directement collé le rond sur l'aile avec de la colle à cockpit greatplanes (Canopy glue Formula 560). Cette colle sèche lentement mais marche à merveille : de plus elle est transparente à sec. J'ai donc scotché tout ça (en poussant de l'extérieur vers l'intérieur pour que l'excès de colle ressorte à l'intérieur). On attend une nuit (3 h en théorie) et on retire délicatement le scotch.

    Voilà le résultat :

    " />

    Ca finit quand même mieux !

    Ensuite, je passe à la veine d'air :

    Vous l'avez vu, la veine est bien pleine (avec 2 controleurs, l'inter piloté, les câbles des servos et de l'éclairage, le Ubec, ...).

    Le kit prévoit une petite feuille de PVC pour protéger tout ça. Utilisant un controleur beaucoup plus gros, j'ai avancé ce dernier et modifié la feuille pour l'intégrer en laissant dépasser le radiateur dans le flux. Ce faisant, le passage de l'air est propre et le controleur bien refroidi :

    " />
    " />
    La feuille PVC a été collée à la Résist' à tout et assuré avec du scotch toilé noir. Un scotch assure également l'étanchéité au niveau de l'avant du controleur, devant le radiateur.

    Après celà, la veine d'air peut-être refermée avec la turbine en place !

    Une fois terminé, il ne reste rien qui perturbe fortement l'écoulement dans la veine d'air.

    Il reste au programme :
    Quelques stickers, le centrage à peaufinner, les mesures de conso / poussée, l'ajout de patin sous les missiles (ça à tendance à frotter quand on tourne trop vite au sol) et une touche de peinture sur les missiles (et là, faut que je choisisse une couleur, il y a de tout : rose fluo, rouge, bleu, blanc, gris, ... bref tout sauf jaune comme en ce moment !)

    Aller, bonne nuit, bonne construction et bons vols !
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Dernière finitions et premier vol...

    Message  Damien25 le Sam 27 Juil 2013 - 23:28

    Bonjour,

    Pour finir la bête, j'ai finalement peint les missiles en blanc. Au préalable j'avais ajouté un 'aileron' sous chaque missile pour faire office de patin si les saumons veulent frotter par terre.

    Ensuite, quelques autocollants (planches de chez HK), vérification du centrage (ajout de 15g de plomb dans le nez. Centrage à 95mm du BA à l'emplanture).

    Une fois tout vérifié et re-vérifié... direction le terrain !

    Les conditions sont bonnes même s'il fait atrocement chaud. Je suis finalement assez détendu malgré les nombreuses heures passées sur la bête. Dernières vérifications de portée et de sens de débattement et c'est parti !

    A la mise des gaz, l'avion accélère franchement et roule, roule, roule, roule, ... malgré son assiette relativement cabrée il faut mettre pas mal de profondeur pour qu'il daigne d'abord sauter avant d'enfin décoller !

    Un fois en l'air ça grimpe bien mais je suis à mis-course à cabrer malgré les grand débattements. Après 4 hippodromes à trimer progressivement à cabrer, tout rentre dans l'ordre. Rien d'autre à retoucher.

    Pour ce premier vol, je me contente de faire quelques passages bas et de jauger la tenue à basse vitesse de l'engin : Hervé s'occupe de prendre des photos pendant ce temps là !!! merci à lui !

    Avec 70A de conso sur un pack à mi-charge, j'avais mis le timer sur 3mn30 (mais je dois pouvoir faire plus...).Le bip sonne et j'essaye donc de faire une approche assez plate. Je suis un peu long, mais la piste aussi je touche... et lors du rebond le jet se met presque à la verticale !!! Il retombe finalement sur ses roues et à part la jambe de train AV pliée et l'entrée d'air un peu froissée il n'y a rien.

    Ouf, plus de peur que de mal... J'avais déjà vu la tendance 'autocabreuse' sur le modèle précédent, mais jamais vu à ce point => la forte surface du fuselage semble le faire fonctionner comme un canard.

    Pour conclure : je remet un peu de poids à l'avant, je règle ma profondeur à cabrer et je refait un test.

    Demain, si tout va bien, je post les photos !

    Bon vols,
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Les photos !

    Message  Damien25 le Dim 28 Juil 2013 - 22:21

    Bonjour,

    Comme promis, les photos :

    Tout d'abord les ailerons de missiles pour servir de patin si virage serré au sol :

    " />

    Arrivé au terrain :

    " />

    Paré au décollage :

    " />

    Feux :

    " />

    Quelques passages pour les yeux :

    " />

    " />

    Et voilà...

    Je vous censure (pour l'instant) la figure du cobra à l'attérissage affraid

    Prochaine fois, je test les volets...

    Bon vols à vous, moi je retourne constuire la suite !
    avatar
    Damien25

    Messages : 507
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 40

    Fignolage...

    Message  Damien25 le Mer 5 Nov 2014 - 23:13

    Salut à  tous,

    Apres une bonne vingtaine de vol, la bête  est bien réglée... les astuces :

    J'ai adapté  des jambes suspendues de chez HK... le train est finalement plus étroit et ça avait un peu tendance a se dandiner d'une jambe sur l'autre. J'avais bien un autre jeu de ressorts, mais beaucoup plus raides, du coup j'ai juste mi une cale (morceau de tube alu de 3mm) pour mettre de la precharge en plus : maintenant fini les rebonds !

    Seconde modif : grosse programmation radio pour les volets sur inter 3 positions... premier cran, les ailerons se baissent en volet avec compensation à la profondeur et une limitation de la course vers le bas des ailerons (pour ne pas décrocher. ..). Deuxième cran, les ailerons se baissent un peu plus. Là il n-y a plus de débattement vers le bas des ailerons, mais seulement vers le haut, toujours pour ne pas décrocher. Dans cette config, les volets de profondeur sont dissociés pour être couplés aux ailerons et garder un bon controle en roulis. Évidemment il y a également une seconde compensation à la profondeur en plus sur le second cran.

    Pour finir, j'ai mis des tempos à la sortie et à la rentrée des volets pour que tout se passe en douceur.

    Au final, les atteros sont plus faciles et beaucoup plus réaliste. C'est une bonne prise de tête a programmer, mais ça vaut le coup... a noter que j'utilise les sliders au dos de ma t2 fg (futaba) pour pouvoir modifier les valeurs des mixages en vol => très pratique !

    Voilà  en espérant que ça donne des idées à d'autres... bon vols !

    Contenu sponsorisé

    Re: F16 Tiger-meet ou Phénix?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov 2017 - 2:05